User-agent: Mediapartners-Google* Disallow: Des actions de JEAN LUC MEDINA et JUGES CORROMPUS - POT DE VIN AU NOTAIRE DE 83.000 € pour deux COMPROMIS à 38.000 € suivi d'un à 91.000 € à cause d'un pot de vin ! Notaire DESCHAMPS Yves ?
Accueil Magouilles des notaires Juge LEGER Jean-Claude truand du réseau de magistrats mafieux Appel à témoins 0763156646

2 avocats Jean-Luc MEDINA / CLEMENT-CUZIN à la solde de Mme RAYMOND Janine (ex FORNEY) Un bel exemple d'instrumentalisation de la justice pour l'affairisme mafieux - 2 documents obtenus fins mars 2010 éclairent les dérives impliquant élus, maire, truands de la police, notaires, avocats .. (Tract aux voisins du lieu) Politique + justice = complice   Relance plainte : Voir  (Les découvertes des documents cachés sont des années plus tard)

Chronologie : M et Mme FORNEY habitent les lots 2,3,4 restaurés entre 1981 et 1998 achetés à Mme MINGAUD avec les fonds propres (personnels) de M. FORNEY René sur un terrain de 1798 m2 comprenant 6 lots avec deux bâtiments à l'état initial de ruine de 100+200 m2 habitables au 40 rue Romain Rolland, dans le vieux village de St Martin d'Hères (38400) au pied de la colline du Murier.

1997 - Mme MINGAUD-FAVRE Françoise propose la vente les 3 autres lots 1,2,6 sur le même terrain pour 600.000 Frs (91.400€) comprenant l'autre ruine (partiellement en copropropriété)
1997 - 1998 M. FORNEY et Mme RAYMOND prépare la création d'une SCI (Société civile immobilière) pour l'achat et la reconstruction des 200m2 habitables de la ruine (qui deviendra 4.000 m2 habitables autorisés sur le terrain en 2008).

6/12/1998 Mme RAYMOND fait expulser illégalement M. FORNEY René (alors son époux) par son amant GIRAUD ex flic ripou qui revendait les fichiers de la police avec CWIKOWSKI... et force le divorce.

Les biens auraient dû rester en l'état dans l'attente du partage, mais Madame RAYMOND dispose de 1.300.000 francs (255.000€ valeur 2018) détournés de la communauté sur ses comptes personnels (et ceux planqués au nom de l'enfant Julien FORNEY) et poursuit seule les transactions avec Mme MINGAUD-FAVRE qui dit être journaliste retraitée à Paris (En fait spoliée elle aussi par Bruno ESCALLIER notaire).
Mme RAYMOND poursuit seule (discrètement) avec les fonds recelés de la communauté l'achat de la ruine voisine, pendant que son époux expulsé vit du RMI (puis RSA) ! A cause de la trahison d'avocats corrompus et du fils achété

Mme RAYMOND déclare détenir de la communauté 50.000 € et ne peut donc sortir les fonds cachés ! pour payer les trois autres lots 38.000 € et les pots-de-vin aux notaires et juges !
21 mars 2001, Mme RAYMOND solde un compte en espèces pour 422.607 frs (83.000 € valeur 2018)
18 avril 2001, Mme RAYMOND ment et fait écrire par son avocat : " Ma cliente poursuivie de toute part est dans une situation financière catastrophique" pendant que son ex vit du RMI ! RIRE ! ! (Elle était habitée à la corruption comme responsable de l'urbanisme en mairie)

5 juin 2001 - Le premier compromis à 38.000 € qui prévoie un pot de vin pour les notaires de plus de 50.000 € (La veille bâtisse est incendiée le 1er Juin)
22 juin 2001, l'avoué Jean CALAS et l'avocat Denis DREYFUS trahisent le client René. FORNEY et vide le dossier de ses preuves.
18 juillet 2001- Versement officiel de 25.000 fr par Mme RAYMOND chez le notaire.
26 sept. 2001, Mme RAYMOND écrit chez son nouveau notaire Me DESCHAMPS Yves (Fils Nicolas) une lettre détaillant ses versements officiels en trois chèques pour 250.000 frs (38.000 €) pour l'achat des autres lots que vend Mme MINGAUD en occultant le droit au pacte de préférence de M. FORNEY, son époux (toujours pas divorcé) en communauté de biens. Me DESCHAMPS transmet aussitôt la lettre à Mtre ESCALLIER que Mme MINGAUD quitte aussi à cause de la connaissance du pot de vin par René FORNEY qui venait de voir l'avocat DUNNER (ou était dans le cabinet le frère avocat du notaire ESCALIER).
Qui a encaissé le pot de vin initialement prévu pour Bruno ESCALLIER ?

7 août 2003, Mme MINGAUD bernée par un faux fait un compromis à 91.500 !
Nous revoilà donc au prix plus proche du marché mais le dessous de table est détourné en pot-de-vin.
Divorce effectif prononcé en novembre 2003.
29 décembre 2003, Mme RAYMOND assigne Mme MINGAUD à régulariser à 38.000 € la vente avec le faux du notaire ! ! .... 17 mars 2006 des juges valident la spoliation de MINGAUD à 38.000€ pour les 3 autres lots aussi constructible ! !
14 octobre 2008, deux notaires REBERT Myrtille et JACQUOT Dominique font un faux en effaçant le nom FORNEY René de l'acte de vente pour la mairie et supprime deux lignes concernant l'exercice du pacte de préférence au profit de tiers pour en réduire la portée en écrivant l'acte comme si M. FORNEY René était physiquement mort (Après avoir organisé sa mort civile)
2 avril 2010 plainte pour le FAUX et pour ESCROQUERIE contre notaires, complictés qui ont omis M. FORNEY René.
Ces notaires magouilleurs ont volés aussi MINGAUD.forcée d'abandonner la créance de 15.000 € incombant à sa succession. Mme RAYMOND Janine Fernande a en effet abandonné l'hypothèque lui permettant de récupérer sur la succession 15.000 €.

La liquidation (spoliation) de communauté était encore en Cour d'appel de Grenoble en avril 2010 puis en décembre 2018

Malgré autant de preuves des malversations les juges corrompus ont poursuivi avec des œillères la protection des notaires véreux ! ! !
Ce réseau mafieux a fonctionné pour déposséder René FORNEY de ses comptes bancaires, de ses droits et revenus locatifs sur trois immeubles pendant 22 ans : Vidéo 2009 et continuent en 2020